Méthodes agiles

Rapidité de développement, de commercialisation, motivation, satisfaction client…. les méthodes agiles se propagent à un nombre de plus en plus grand d’entreprises, de secteurs d’activités et de fonctions.

Cependant, pour que cette démarche d’innovation soit pleinement efficace et pérenne, un obstacle potentiel majeur est à prendre en considération : les décideurs sont encore peu formés à la démarche, et certains de leurs comportements -hérités du management traditionnel- sont contraires aux principes agiles.

« Best practices » pour dirigeants

Dans leur article pour le HBR de 08-09/2017, “Adoptez les méthodes agiles”, D.K.Rigby, J.Sutherland et H.Takeuchi proposent 6 bonnes pratiques que devraient adopter les dirigeants pour bénéficier au maximum de la démarche.

Parmi celles-ci, une recommandation me paraît essentielle : “introduire les méthodes agiles au plus haut niveau” … et les appliquer au sein des comités de direction pour les activités qui s’y prêtent le mieux, comme l’élaboration de la stratégie, l’affectation des ressources, la collaboration entre structures, le développement d’innovations de rupture…

Un choix de management modélisant pour les équipes, qui implique une formation à la démarche, l’adoption des valeurs, principes et comportements agiles, et qui permet de créer l’environnement favorable à l’innovation et au développement de la confiance.